Actualités Sièges

Bilatérale CGT/GBS Services Cahier revendicatif Du 6 juin 2017

Bilatérale CGT/GBS Services Cahier revendicatif Du 6 juin 2017

Préambule :

 

Le Projet « CONVERGENCE » a débouché sur la création de GBS Services et, principalement, par la filialisation des services de comptabilité et de paie des entités de la B.U. B to B. Par cette opération, ces dernières dégageront des marges de manœuvre lors des appels d’offres et elles bénéficieront des gains de productivité.

Les salariés ont vu de facto, leurs contrats de travail transférés dans GBS Services, avec l’application de l’article L. 1224-1 du Code du Travail. Cela a engendré, de leurs parts, un sentiment d’injustice et une volonté à ce que des revendications soient portées par la CGT.

Les salariés tiennent à ce que leurs acquis sociaux (conventions collectives et accords) issus de leurs entités d’origine ne soient pas sacrifiés au profit des actionnaires du groupe ENGIE.

Nous tenons à rappeler un engagement de l’Accord Social Européen signé de la main de Mme Isabelle KOCHER, et portés par l’ensemble des acteurs du dialogue social au sein du Groupe ENGIE, et qui s’applique aussi à GBS Services :

« ENGIE recherchera systématiquement à préserver les garanties sociales collectives lors de toutes les transformations de ses organisations ».

Contact CGT
Laurent MOUTON – GBS Services.
Email : laurent.mouton69@orange.fr
Téléphone : 06 79 16 26 89

GBS-S La CGT fait 18% de représentativité. Un grand bravo à Laurent MOUTON

Le dépouillement des élections à GBS Services (services partagés des entreprises de Services) est en cours de finalisation.

Laurent (Mouton), notre candidat et chef de file à GBSS, m’a communiqué les premiers résultats et nous enverra un compte rendu complet.

Je peux vous annoncer que la CGT s’implante à GBS Services avec 18% de représentativité et deux élu-es en CE (2e collège).

C’est un grand succès compte tenu de la difficulté de mener campagne dans un ensemble nouveau constitué de services venant de plusieurs filiales. La principale difficulté est venue de deux OS (CFTC et CFE CGC) qui ont manœuvré dés la négociation du protocole électoral afin de diminuer le nombre de sièges en 2e collège par rapport à la proposition acceptée par la direction : le but étant d’empêcher Laurent d’être élu. Elles ont, durant la campagne, pactiser avec la hiérarchie de plusieurs sites qui les a soutenues et fait pression pour limiter les possibilités de candidatures sur les listes CGT. Nous avons rencontré la direction de GBS pour limiter l’impact et surtout les risques de magouilles au moment du vote.

Au final, la CFTC se fait laminer à 13% et la CFE CGC recule par rapport à son ancien poids dans INEO CAP.

Bravo à Laurent et aux camarades qui se sont présenté-es avec lui. Merci aux camarades de la coordo qui ont aidé Laurent durant la campagne.